01.07.2020
openligne

En Suisse, il est estimé que 47% des jeunes de 18 à 25 ans auraient des difficultés à payer leurs factures, notamment dans les domaines de la télécommunication, de la santé (assurances-maladies et médecins) mais également des achats sur internet. 

D’autre part, 80% des adultes victimes de surendettement ont contracté leur premier emprunt avant leurs 25 ans. 

Les causes du surendettement chez les jeunes : 

Aujourd’hui, la publicité est omniprésente, sur les téléphones, dans la rue, à la radio, à la télévision et même dans les toilettes publiques. 

Tout peut donc pousser à la consommation et il est facile de se laisser tenter par de nombreux produits. 

Selon une étude récente, 1 personne sur 10 entre 18 et 24 ans affirment « s’offrir certaines choses qu’ils désirent alors qu’ils ne peuvent pas se le permettre », contre 5,9% de la population totale.

Les achats impulsifs diminuent donc avec l’âge mais touchent énormément de jeunes qui pensent s’offrir leur liberté avec leur premier salaire.

Autre constatation, le pourcentage de personnes avec au moins une procédure de poursuite est significativement plus basse parmi les personnes de 65 ans ou plus (3,1%), les personnes ayant un revenu supérieur à la moyenne nationale (1,9%) et chez les propriétaires (3,8%).

Pour donner un ordre d’idée, 7,6% de la population vit dans un ménage ayant eu au moins une procédure de poursuite durant les 12 derniers mois. 

 

Les assurances maladies impayées : 

Il a été également constaté en Suisse que beaucoup de jeunes commencent leur vie active avec des dettes liées aux assurances maladies (les assurances maladies sont par ailleurs la 2ème cause du surendettement en Suisse) de plusieurs milliers de francs mais sans que cela soit leur faute. Comment est-ce possible ? 

Techniquement, les parents sont tenus responsable de payer les assurances maladies de leurs enfants jusqu’à la majorité ou bien jusqu’à leurs 25 ans s’ils sont encore en formation.

Le problème est que certains parents ne peuvent (veulent) pas payer les primes de leurs enfants, ces primes se retrouvent donc en poursuites, puis en acte de défaut de bien si les parents sont insaisissables. Une fois l’enfant entré dans la vie active, il se retrouvera à devoir payer tous ses arriérés car il en est juridiquement le débiteur, surprise !

L’irresponsabilité de ces parents à plusieurs conséquences, premièrement c’est extrêmement difficile pour un jeune avec un salaire relativement peu élevé de payer ces arriérés en plus de leur factures courantes, mais plus important encore, leur solvabilité s’en retrouve impactée et ce sera plus difficile pour lui de trouver un appartement, un financement etc… Et puis autre point, se retrouver en saisie de salaire auprès de son premier employeur n’est pas très réjouissant.

 

Est-possible de stopper les retards et se désendetter ? 

Tout-à-fait. Avec le bon soutien, il est tout à fait possible pour un jeune de se désendetter dans en délai compris entre 7 à 18 mois (selon une étude menée par Intrum). 

Chez Solvable nous vous proposons notre service d’assainissement de dettes dont des centaines de clients sont sortis satisfaits et libérés. 

L’assainissement de dettes consiste à :

  • Faire stopper les rappels des créanciers
  • Prévenir les poursuites et les saisies 
  • Avoir une seule et unique mensualité abordable pour sortir des dettes
  • Sortir la tête de l’eau et retrouver un sommeil paisible

Les avantages pour vous sont nombreux, mais les principaux sont :

  • Vos dettes sont stoppées et les rappels de vos créanciers cessent
  • Vous n’aurez plus qu’un seul interlocuteur qui ne vous jugera jamais
  • Vous serez libre de stopper à tout moment
  • Vous ne créerez pas de nouveaux arriérés
  • Confidentialité et discrétion assurée (nous ne contacterons personne d’autre que vos créanciers, sauf si vous le demandez)

N’hésitez donc pas à nous contacter au

021 620 60 00

, ou à faire une demande sur notre site internet, sans engagement. 



Qui peut accéder à vos données de solvabilité ?

Si vous avez déjà fait l’objet de rappels, de poursuites (commandement de payer, acte de défaut de bien etc…), une procédure de recouvrement, une faillite ou encore un retard de paiement sur vos carte de crédit, vous avez par conséquent des inscriptions dans vos registres de solvabilité, notamment :

Pour les poursuites : l’office des poursuites et parfois dans l’extrait CRIF

Pour les procédures de recouvrement : CRIF

Pour les retards de paiement liés aux crédits : ZEK

Pour les faillites : Feuille des avis officiels et office des poursuites

 

Lire la suite

Mon extrait de l'office des poursuites en ligne

Il est maintenant possible de commander votre extrait de l'office des poursuites en ligne.

Simplifiez-vous la vie. Pas besoin de vous déplacer. Faites la commande de votre extrait des poursuites en ligne.

Lire la suite

Articles les plus récents

Déclaration d’impôt

Chaque année vous êtes nombreux à déclarer vos revenus que ce soit pour la première fois ou ...

Lire la suite

Un acte de défaut de biens, c'est quoi ? Que faire et quels sont les délais ?

Si le débiteur est dans l’impossibilité de payer ses factures, ses créanciers peuvent le met ...

Lire la suite

Négocier ou racheter des actes de défauts de bien

En Suisse, si le débiteur a un avis de saisie et qu’il est insaisissable selon les critères d ...

Lire la suite