30.06.2022
Dame devant deux écrans en train d'analyser sa solvabilité

Si vous avez effectué une demande de crédit, de leasing ou possédez plusieurs cartes de crédit, il est fort probable que vous ayez déjà entendu parler de la ZEK à un moment ou un autre.

Toutefois, le registre ZEK regorge de subtilités et d’informations à connaître. Nous allons vous en parler dans cet article.

 

Le registre ZEK en quelques mots :

L’association ZEK (Zentralstelle für Kreditinformation ou centrale d’information des crédits en français) est tout simplement la centrale d’information suisse interne aux banques qui recense toutes les informations et activités liés aux crédits, leasings et cartes de crédits pour les personnes physiques et morales.

Elle a pour but d’attester de la solvabilité d’un preneur de crédit afin de non seulement prévenir le surendettement de ces derniers mais également de protéger les banques contre les personnes considérées comme « mauvais payeurs ».

 

Concrètement, on y trouve quoi ?

Premièrement, on peut y trouver vos noms, prénoms ainsi que votre date de naissance et adresse. Mais ce qui nous intéresse plus particulièrement sont les codes concernant vos crédits, leasings et cartes de crédit. Ces inscriptions peuvent être présentes sous plusieurs forme (codes avec un numéro), ils peuvent êtres neutres, positifs ou négatifs.

Peu importe si vous payez vos factures comme une horloge suisse, vous aurez un code auprès de la ZEK. A vrai dire, vous aurez un code avant même d’obtenir votre crédit. En effet dès que vous faites une demande de crédit, une inscription sera introduite dans la ZEK, cela a pour but d’empêcher d’avoir la possibilité de recevoir plusieurs offres de prêts en même temps et de toutes les accepter ce qui pourrait alors créer une situation de surendettement.

Dans la ZEK, il y a entre autres les codes « 01 » et « 02 » qui sont les meilleurs codes que vous puissiez avoir. Ils signifient que vous respectez vos engagements et que vous payez dans les temps.

Par la suite si vous commencez à prendre du retard dans vos paiements, le code « 03 » peut apparaître. Ce code négatif, beaucoup plus sérieux qui s’assimile à un « paiement traînant ». Il restera inscrit pour une période de 3 ans à partir du moment où le contrat est soldé. Avec ce code vos chances d’obtenir un prêt sont drastiquement réduites.

Le code 04 (« mesures spéciales ») lui est sévère. Il indique que vous avez eu des problèmes de paiement importants qui ont amené à une réduction de la mensualité convenue (arrangement de paiement) ou alors à des démarches de poursuites. Dans un cas comme celui-ci, les chances d’obtenir un crédit sont relativement maigres, tout comme si vous souhaitez une augmentation de votre crédit en cours. Ce code reste inscrit 3 ans également.

Le code 05 (« perte partielle ou totale ») est presque similaire au code 04 mais encore plus grave, il indique que vous avez fait perdre de l’argent à l’établissement de financement de votre crédit et que ces derniers ont dû vous mettre aux poursuites. Ce code restera quant à lieu inscrit pour une période de 5 ans dès que le contrat est soldé.

Puis encore un exemple de code grave concernant le crédit, le code 09. Ce code est probablement le pire que vous puissiez obtenir. Il indique que vous avez fraudé lors de votre demande de crédit, par exemple en falsifiant des documents (fiches de salaires) ou des informations. Avec un tel code, les portes seront simplement fermées.

Puis pour les leasings et cartes de crédit, nous trouvons plus ou moins les mêmes codes mais avec un autre numéro. Pour les cartes de crédit, il est toutefois important de parler du code 21 « blocage de carte », qui survient lorsque vous avez des retards dans vos paiements, jusqu’au règlement de votre solde. Tant que le code est inscrit, vous ne pourrez pas utiliser le crédit de votre carte.

 

La conséquence des codes ZEK :

Comme expliqué brièvement plus haut, tous les codes n’ont pas la même conséquence sur vos demandes de prêt. Un code neutre est considéré comme positif, il le devient encore plus si par exemple vous l’avez depuis disons 4 ans (cela signifie que vous avez tenu vos engagements pendant 4 ans), dès lors les banques seront plus enclines à accepter votre nouvelle demande de crédit et à des meilleures conditions (montant du prêt plus élevé, taux d’intérêt plus bas, etc).

Une fois que vous êtes en possession d’un code ZEK négatif, il est fortement conseiller de faire appel à des professionnels du milieu pour faire un état de votre situation de solvabilité et ainsi modifier ces codes.

La durée de conservation des codes ZEK, varie entre 6 mois (pour un refus d’un crédit) et 30 ans (pour une mise sous curatelle). Mais encore une fois, cela dépendra de la gravité du code.

 

Chose importante à ne pas faire avec un code négatif :

Prenons un exemple, vous avez fait un crédit auprès d’une banque présente sur le marché. Après quelques mois vous n’arrivez plus régler vos mensualités, et la banque affiche un code 04 ou 05 à votre nom auprès de la ZEK. Or, vous avez encore besoin de fonds pour un projet personnel ou pour payer vos factures. Vous faites donc une demande de financement auprès d’une autre banque, qui malheureusement après étude de vos données de solvabilité, vous refusera la demande sur le champ.

Après 5 ans (le délai de conservation de l’inscription du code), vous souhaitez refaire une demande de prêt ou de leasing. Le problème est que même si ce code n’est plus visible dans la ZEK, la banque « X » et la banque « Y » sont au courant de votre historique négatif que vous avez eu par le passé, ceci malgré le fait que le code n’est plus visible dans la ZEK. En effet, en plus de la ZEK, les banques gardent des données dans leur système qui réduisent donc grandement vos chances d’obtenir un prêt et/ou le montant que vous désirez.

Si vous vous retrouver donc dans une situation où vous avez de la peine à payer votre crédit, il est important de ne faire de demande de crédit ou de leasing.

Nous vous conseillons de nous contacter si vous êtes dans une telle situation, nous nous ferons un plaisir de vous renseigner sur les démarches à entreprendre.

 

La solution pour nettoyer votre registre ZEK

Rassurez-vous, ce n’est pas parce qu’un code négatif a été inscrit que vous le garderez pendant la durée imposée. Il est possible de le « modifier ou transformer » en code neutre si ce dernier est injustifié. C’est ce que nous proposons avec notre service ZEKA VISTA.

Nos années d’expérience dans le domaine de la solvabilité nous placent comme votre allié de choix pour nettoyer non seulement votre registre ZEK mais également les autres bases de données créancières disponibles en Suisse, comme par exemple le registre CRIF ou l’extrait des poursuites.

Nos capacités de négociation et notre connaissance approfondie du milieu financier et administratif nous permettent notamment de :

  • Modifier vos codes injustifiés auprès de ZEK
  • Effacer et radier vos poursuites payées ou en opposition
  • Effacer vos inscriptions auprès de la CRIF et y faire monter votre score de solvabilité de manière conséquente

N’attendez plus et contactez-nous gratuitement par téléphone au 021 620 60 00, nous nous ferons un plaisir de vous renseigner.

 
 
 
 
 


Un acte de défaut de biens, c'est quoi ? Que faire et quels sont les délais ?

Si le débiteur est dans l’impossibilité de payer ses factures, ses créanciers peuvent le mettre en poursuites.

 

Les poursuites, c’est quoi ?

L'office des poursuites est un service public auquel un créancier doit s'adresser pour faire payer un débiteur qui ne s'acquitte pas de sa dette. Il s’agit du dernier recours disponible par le créancier pour réussir à encaisser le montant de dette.

Il y a plusieurs stades de poursuites, mais dans les grandes lignes nous pouvons citer les suivantes :

  • Première étape : Le commandement de payer
  • Deuxième étape : La saisie de salaire, la saisie immobilière, la saisie mobilière, la commination de faillite
  • Troisième étape : l’acte de défaut de bien

Au moment où le créancier engage la poursuite, le débiteur recevra un recommandé avec le commandement de payer.

A ce moment-là, 3 possibilités s’offrent au débiteur :

  • Le payer : à partir du moment où le commandement de payer a été notifié le débiteur a 20 jours pour le payer en plus des frais de poursuites avancés par le créancier.
  • Faire opposition : si le débiteur n’est pas d’accord avec une partie de la créance ou sa totalité, ce dernier peut y faire opposition, ce qui va suspendre la procédure. Des justificatifs seront demandés au créancier et c’est le juge civil compétent qui décidera s’il y a lieu ou non faire retirer en partie ou complètement l’opposition qui a été faite.
  • Si le débiteur n’a pas le moyen de payer la facture, et qu’il ne compte pas y faire opposition, la poursuite pourra suivre son cours après le délai de 20 jours. Dans ce cas-là, le créancier pourra demander la saisie. L’office des poursuites va donc convoquer le débiteur en lui demandant certains justificatifs afin de pouvoir calculer son minimum vital et voir s’il dispose de bien de valeur (mobilier ou immobilier). Si le débiteur a un revenu supérieur à son minimum vital, il sera alors saisi sur son salaire. Dans le cas où aucune saisie n’est possible, le créancier recevra un acte de défaut de biens qui lui sera délivrer par l’office des poursuites et qui lui permettra de relancer la poursuite à tout moment.
 

Quels sont les délais de validité des poursuites ?

Une poursuite au stade du commandement de payé ou de la saisie reste inscrite 5 ans si le débiteur ne fait pas la demande de radiation auprès du créancier.

Concernant un acte de défaut de biens, celui-ci reste inscrit 20 ans dans l’extrait de l’office des poursuites. Pendant cette durée, les créanciers peuvent le relancer pour que l’office des poursuites recalcule le minimum vital du débiteur afin de voir si la situation financière du débiteur s’est améliorée et s’il est possible de saisir le salaire de ce dernier.

Si l’acte de défaut de bien est relancé par le créancier et que cela débouche sur un nouvel acte de défaut de biens, le délai de 20 ans seront alors calculé depuis la date de délivrance du nouvel acte de défaut de biens. Cela veut dire que s’il les actes de défaut de biens sont avant l’échéance des 20 ans, ils resteront ainsi inscrits jusqu’à ce qu’ils soient payés.

 

Comment s’en sortir ?

Octroyer un crédit en faveur d’une personne ayant des poursuites est interdit en Suisse afin selon la loi sur le crédit à la consommation, afin de lutter contre le surendettement.

Mais attendre 20 ans, ou plus si les actes de défaut de biens sont relancés, avant de pouvoir obtenir un extrait de l’office des poursuites vierge est une très longue durée

C’est pourquoi, des sociétés de désendettement peuvent aider les débiteurs à s’en sortir sans pour autant payer ses dettes à sa place, car cela reviendrait au même qu’un crédit.

Notre département Solvable spécialiste dans ce domaine, vous propose une aide afin de pouvoir sortir la tête de l’eau et rembourser petit à petit ses dettes.

L’assainissement de dettes que vous propose Solvable ne fonctionne pas comme un crédit. Notre travail consiste à négocier avec les créanciers afin de mettre en place des plans d’assainissement de dettes avec eux pour que tout soit inclus dans une seule mensualité à payer au même endroit. Ainsi, vous remboursez vos dettes au fur et à mesure sans que les poursuites puissent être relancées.

Il y a plusieurs avantage à faire appel à nos services pour rembourser vos actes de défauts de biens, dont les principaux sont :

  • Nous allons négocier le montant de vos actes de défaut de biens à la baisse. Ceci afin de diminuer au maximum le montant de vos dettes
  • Nous allons mettre un place un remboursement unique, adapté à votre situation financière
  • En prenant les devants, vous évitez qu’un créancier relance la poursuite et que cela débouche sur une saisie de salaire qui sera synonyme d’effet de boule de neige.

Notre équipe, experte en cette matière, se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous accompagner dans cette procédure pour vous aider à sortir des poursuites.

N’hésitez pas à nous contacter au 021 620 60 00.

Vous pouvez également faire votre demande sur notre site, sans engagement.

 
 
 
 
 
 
 
 

Lire la suite

La solution pour redevenir solvable – ZEKA VISTA

Il peut être fréquent que suite à des rappels ou retards de paiements, vous soyez noté comme mauvais payeur auprès de différentes bases de données créancières et que cela vous bloque dans la vie de tous les jours, sans que vous ne soyez au courant. 

En effet, les banques, gérances, concessionnaires de véhicule, organismes de crédit, toutes entreprises prêtant de l’argent, louant un bien immobilier ou contractualisant un leasing ont accès à des registres, qui regroupent des centaines de millier d’informations concernant la population Suisse.

Inutile de dire que votre note dans ces registres peut jouer en votre défaveur si elles ne sont pas positives.

Radier, modifier des données et s’assurer que les observations inscrites dans les registres soient représentatives de votre situation réelle permet d’améliorer votre score pour que vous puissiez avoir une juste crédibilité envers les entreprises décideuses.

En effet, des mauvaises données de solvabilité rendent de nombreuses démarches très difficiles comme :

  • L'acquisition ou la location d'un bien immobilier
  • L'obtention d'un crédit
  • L'obtention d'un leasing
  • Faire une commande sur internet
  • Trouver un nouvel emploi
  • Etc...

En Suisse il y a plusieurs registres dans lesquels votre nom peut figurer. Les 3 registres les plus connus dans lesquels les organismes peuvent consulter la solvabilité d’un éventuel client sont :

  • La Crif qui offre une plateforme en ligne qui permet de consulter la solvabilité des entreprises ou des personnes privées.
  • L’office des poursuites qui répertorie l’ensemble des démarches judiciaires d’encaissement qui ont été faites par des créanciers à votre encontre.
  • La ZEK et l’IKO, ces deux associations sont systématiquement consultées lors d’une demande de crédit, de leasing ou de cartes de crédit, est un registre interne aux instituts bancaires.

Ici, on vous explique en détail les différences entre ces registres.

Spécialiste dans l’assainissement de dettes et le nettoyage de ces bases de données depuis 2013, nous pouvons intervenir dans cette situation et dans bien d’autres encore.

Nous proposons un service qui s’occupe exclusivement de ce genre de cas, le ZEKA VISTA.

 

Comment ça marche ?

Dans un premier temps, et après que nos conseillers aient pris contact avec vous, nous devons procéder à la commande de ces différents extraits pour votre personne physique ou morale. Nous pouvons aussi prendre en charge votre situation si vous souhaitez analyser votre situation.

Solvable commande votre ZEK (qui arrivera chez vous dans les 5 jours ouvrables) et votre Crif, que nous pouvons obtenir directement (contre 30 à 60 jours si vous le faîtes vous).

En ce qui concerne l’extrait de l’office des poursuites, il vous suffit de passer à l’office des poursuites de l’arrondissement de votre lieu d’habitation, de le commander sur internet ou encore sur notre site, en cliquant ici.

Sachez que selon la loi, et si vous en faites la demande à n’importe quel moment, les sociétés de renseignements économiques sont tenues de vous communiquer, dans un délai de 30 jours, les données qu’elles traitent à votre sujet. Même si vous ne donnez pas de motif à cette demande.

 

Étape 1/2 – L’analyse

Quelques jours plus tard et une fois les extraits reçus, Solvable commence alors l’analyse de ces derniers afin de vous préparer un rapport détaillé. Ce travail d’analyse permet aussi de savoir s’il est possible de remédier aux informations négatives inscrites dans vos registres.

Il peut bien sûr arriver qu’aucune inscription négative ne soit visible au moment de l’analyse. Dans ce cas, tant mieux pour vous.

Par contre, si nous détectons des annotations négatives, mais justifiées (pour une poursuite impayée par exemple), nous ne pourrons alors pas intervenir.

Malheureusement, les codes ne disparaissent pas automatiquement. Une fois les soldes payés et les cartes débloquées, ils peuvent être mal interprétés.

C’est ici que nous intervenons auprès des organismes.

Nous vous faisons ensuite un retour complet et détaillé sur tout ce qui figure dans vos extraits et ce que nous sommes capables de faire modifier afin de remédier et de débloquer certaines portes fermées.

Nous prenons la décision avec vous d’effectuer un nettoyage complet de données de solvabilité, ou non, si nous jugeons ceci inutile (en cas de codes négatifs justifiés ou en cas de l’absence d’informations négatives qui vous porteraient préjudice).

 

Étape 2/2 – Le nettoyage

Une fois l’analyse bouclée, notre département prend contact avec les créanciers, les organismes et/ou les agences de recouvrement visibles dans vos extraits.

Ils se renseignent, et demandent plus d’informations sur ces codes, s’ils ne sont pas justifiés, si les dates ne correspondent pas, etc.

Depuis 2013, nos collaborateurs ont l’habitude et l’expérience de négocier et de discuter avec ces agences, c’est pourquoi ils connaissent chaque subtilité de ces dernières, et vous permettront d’écourter la durée de traitement.

 

Combien ça coute ?

Il y a 2 tarifs différents pour le ZEKA VISTA, qui sont les suivants :

  • CHF 299 – Analyse des données de solvabilité
  • CHF 499 – Analyse ET nettoyage des données de solvabilité

Pour ces deux tarifs, cela comprend l’analyse et/ou le nettoyage des 3 extraits. ZEK, Crif, et l’office des poursuites.

Si vous n’êtes pas sûr de ce qui est négatif, ou même d’avoir quelque chose qui vous porterai préjudice, nous vous proposons de commencer par une analyse à Fr. 299.00.

Par la suite, si nous nous rendons compte que nous pouvons intervenir afin de modifier vos extraits positivement, il est possible de payer la différence pour un nettoyage complet.

 

En combien de temps serais-je Solvable ?

Pour une analyse unique, nous comptons deux semaines.

Pour le nettoyage, la moyenne est d'environ un mois.

Mais cela dépend de beaucoup de critères, et en particulier le temps que les créanciers mettent à répondre à nos demandes.

C’est pourquoi il est important de faire les démarches rapidement. Plus vite nous aurons vos extraits, plus vite nous pourrons agir auprès des organismes qui vous portent préjudice.

De ce fait, vos projets pourront se concrétiser plus vite, qu’il s’agisse de contracter un crédit ou de trouver un nouvel appartement.

Selon la nature des codes, leurs périodes de conservation, les délais, les éléments à fournir… Cela peut varier.

De plus, s’il vous reste des montants en poursuites impayés, ces codes seront justifiés et impossibles à faire retirer. Il faut que vous ayez soldé vos éventuelles dettes pour que nous puissions agir.

 

Pourquoi Solvable ?

Comme évoqué plus tôt, nos employés sont à votre entière disposition afin de vous aider, et ce depuis de nombreuses années.

Notre fine connaissance des registres, du langage utilisé et du système de notation vous facilitera la tâche, et réduira votre temps d’attente de manière significative.

Vous avez en Solvable un allié de confiance qui a pour objectif de vous garantir une représentation correcte de votre solvabilité actuelle.

 

Notre conseil ?

Ne prenez pas de risque. En cas de doute, il est bon de les confirmer ou de se rassurer avec une analyse de votre solvabilité.

Grâce à nos experts qui vous feront un compte rendu concis et complet, vous pourrez à nouveau dormir sur vos deux oreilles.

Gardez votre indépendance, et assurez vos projets. Cela serait dommage qu’ils se retrouvent dans une impasse suite à un malheureux code dans un registre dans lequel les informations peuvent souvent être erronées ou dépassées.

Contactez-nous afin d’en avoir le cœur net.

Faites votre demande, gratuitement et sans engagement.

Ou contactez-nous au

021 620 60 00

. Nos conseillers se feront un plaisir de vous renseigner.

 

 

Lire la suite

Qui peut accéder à vos données de solvabilité ?

Si vous avez déjà fait l’objet de rappels, de poursuites (commandement de payer, acte de défaut de bien etc…), une procédure de recouvrement, une faillite ou encore un retard de paiement sur vos carte de crédit, vous avez par conséquent des inscriptions dans vos registres de solvabilité, notamment :

Pour les poursuites : l’office des poursuites et parfois dans l’extrait CRIF

Pour les procédures de recouvrement : CRIF

Pour les retards de paiement liés aux crédits : ZEK

Pour les faillites : Feuille des avis officiels et office des poursuites

 

Lire la suite

Comment débloquer ma carte de crédit ?

Premièrement en Suisse, il existe une base de données liée aux crédits, cartes de crédits et leasings nommée la ZEK. Dans cette base de données, toutes les informations d’une personne concernant ses emprunts y sont inscrites (multiples demandes de prêt, retards de paiements, fraudes etc…). Ces informations peuvent être positives (neutres) ou négatives.  

 

Lire la suite

Comment réduire le montant de ses dettes ?

Réduire le montant de ses dettes et une aventure difficile, pénible, et parfois, demander de l'aide et la solution la plus simple pour commencer à retrouver un équilibre financier.

 

Lire la suite

Articles les plus récents

Comment comprendre la ZEK ?

Si vous avez effectué une demande de crédit, de leasing ou possédez plusieurs cartes de crédi ...

Lire la suite

Faire une demande de crédit avec des poursuites. Possible ou pas ?

Vous avez des poursuites et vous voulez faire un Lire la suite

Saisie sur salaire, les impôts exclus du minimum vital

Vous avez une saisie sur votre salaire ? Il faut savoir que celui-ci est effectué en foncti ...

Lire la suite