05.11.2020
trois personnes sont en train de regarder une tablette tactile

Il peut être fréquent que suite à des rappels ou retards de paiements, vous soyez noté comme mauvais payeur auprès de différentes bases de données créancières et que cela vous bloque dans la vie de tous les jours, sans que vous ne soyez au courant. 

En effet, les banques, gérances, concessionnaires de véhicule, organismes de crédit, toutes entreprises prêtant de l’argent, louant un bien immobilier ou contractualisant un leasing ont accès à des registres, qui regroupent des centaines de millier d’informations concernant la population Suisse.

Inutile de dire que votre note dans ces registres peut jouer en votre défaveur si elles ne sont pas positives.

Radier, modifier des données et s’assurer que les observations inscrites dans les registres soient représentatives de votre situation réelle permet d’améliorer votre score pour que vous puissiez avoir une juste crédibilité envers les entreprises décideuses.

En effet, des mauvaises données de solvabilité rendent de nombreuses démarches très difficiles comme :

  • L'acquisition ou la location d'un bien immobilier
  • L'obtention d'un crédit
  • L'obtention d'un leasing
  • Faire une commande sur internet
  • Trouver un nouvel emploi
  • Etc...

En Suisse il y a plusieurs registres dans lesquels votre nom peut figurer. Les 3 registres les plus connus dans lesquels les organismes peuvent consulter la solvabilité d’un éventuel client sont :

  • La Crif qui offre une plateforme en ligne qui permet de consulter la solvabilité des entreprises ou des personnes privées.
  • L’office des poursuites qui répertorie l’ensemble des démarches judiciaires d’encaissement qui ont été faites par des créanciers à votre encontre.
  • La ZEK et l’IKO, ces deux associations sont systématiquement consultées lors d’une demande de crédit, de leasing ou de cartes de crédit, est un registre interne aux instituts bancaires.

Ici, on vous explique en détail les différences entre ces registres.

Spécialiste dans l’assainissement de dettes et le nettoyage de ces bases de données depuis 2013, nous pouvons intervenir dans cette situation et dans bien d’autres encore.

Nous proposons un service qui s’occupe exclusivement de ce genre de cas, le ZEKA VISTA.

 

Comment ça marche ?

Dans un premier temps, et après que nos conseillers aient pris contact avec vous, nous devons procéder à la commande de ces différents extraits pour votre personne physique ou morale. Nous pouvons aussi prendre en charge votre situation si vous souhaitez analyser votre situation.

Solvable commande votre ZEK (qui arrivera chez vous dans les 5 jours ouvrables) et votre Crif, que nous pouvons obtenir directement (contre 30 à 60 jours si vous le faîtes vous).

En ce qui concerne l’extrait de l’office des poursuites, il vous suffit de passer à l’office des poursuites de l’arrondissement de votre lieu d’habitation, de le commander sur internet ou encore sur notre site, en cliquant ici.

Sachez que selon la loi, et si vous en faites la demande à n’importe quel moment, les sociétés de renseignements économiques sont tenues de vous communiquer, dans un délai de 30 jours, les données qu’elles traitent à votre sujet. Même si vous ne donnez pas de motif à cette demande.

 

Étape 1/2 – L’analyse

Quelques jours plus tard et une fois les extraits reçus, Solvable commence alors l’analyse de ces derniers afin de vous préparer un rapport détaillé. Ce travail d’analyse permet aussi de savoir s’il est possible de remédier aux informations négatives inscrites dans vos registres.

Il peut bien sûr arriver qu’aucune inscription négative ne soit visible au moment de l’analyse. Dans ce cas, tant mieux pour vous.

Par contre, si nous détectons des annotations négatives, mais justifiées (pour une poursuite impayée par exemple), nous ne pourrons alors pas intervenir.

Malheureusement, les codes ne disparaissent pas automatiquement. Une fois les soldes payés et les cartes débloquées, ils peuvent être mal interprétés.

C’est ici que nous intervenons auprès des organismes.

Nous vous faisons ensuite un retour complet et détaillé sur tout ce qui figure dans vos extraits et ce que nous sommes capables de faire modifier afin de remédier et de débloquer certaines portes fermées.

Nous prenons la décision avec vous d’effectuer un nettoyage complet de données de solvabilité, ou non, si nous jugeons ceci inutile (en cas de codes négatifs justifiés ou en cas de l’absence d’informations négatives qui vous porteraient préjudice).

 

Étape 2/2 – Le nettoyage

Une fois l’analyse bouclée, notre département prend contact avec les créanciers, les organismes et/ou les agences de recouvrement visibles dans vos extraits.

Ils se renseignent, et demandent plus d’informations sur ces codes, s’ils ne sont pas justifiés, si les dates ne correspondent pas, etc.

Depuis 2013, nos collaborateurs ont l’habitude et l’expérience de négocier et de discuter avec ces agences, c’est pourquoi ils connaissent chaque subtilité de ces dernières, et vous permettront d’écourter la durée de traitement.

 

Combien ça coute ?

Il y a 2 tarifs différents pour le ZEKA VISTA, qui sont les suivants :

  • CHF 299 – Analyse des données de solvabilité
  • CHF 499 – Analyse ET nettoyage des données de solvabilité

Pour ces deux tarifs, cela comprend l’analyse et/ou le nettoyage des 3 extraits. ZEK, Crif, et l’office des poursuites.

Si vous n’êtes pas sûr de ce qui est négatif, ou même d’avoir quelque chose qui vous porterai préjudice, nous vous proposons de commencer par une analyse à Fr. 299.00.

Par la suite, si nous nous rendons compte que nous pouvons intervenir afin de modifier vos extraits positivement, il est possible de payer la différence pour un nettoyage complet.

 

En combien de temps serais-je Solvable ?

Pour une analyse unique, nous comptons deux semaines.

Pour le nettoyage, la moyenne est d'environ un mois.

Mais cela dépend de beaucoup de critères, et en particulier le temps que les créanciers mettent à répondre à nos demandes.

C’est pourquoi il est important de faire les démarches rapidement. Plus vite nous aurons vos extraits, plus vite nous pourrons agir auprès des organismes qui vous portent préjudice.

De ce fait, vos projets pourront se concrétiser plus vite, qu’il s’agisse de contracter un crédit ou de trouver un nouvel appartement.

Selon la nature des codes, leurs périodes de conservation, les délais, les éléments à fournir… Cela peut varier.

De plus, s’il vous reste des montants en poursuites impayés, ces codes seront justifiés et impossibles à faire retirer. Il faut que vous ayez soldé vos éventuelles dettes pour que nous puissions agir.

 

Pourquoi Solvable ?

Comme évoqué plus tôt, nos employés sont à votre entière disposition afin de vous aider, et ce depuis de nombreuses années.

Notre fine connaissance des registres, du langage utilisé et du système de notation vous facilitera la tâche, et réduira votre temps d’attente de manière significative.

Vous avez en Solvable un allié de confiance qui a pour objectif de vous garantir une représentation correcte de votre solvabilité actuelle.

 

Notre conseil ?

Ne prenez pas de risque. En cas de doute, il est bon de les confirmer ou de se rassurer avec une analyse de votre solvabilité.

Grâce à nos experts qui vous feront un compte rendu concis et complet, vous pourrez à nouveau dormir sur vos deux oreilles.

Gardez votre indépendance, et assurez vos projets. Cela serait dommage qu’ils se retrouvent dans une impasse suite à un malheureux code dans un registre dans lequel les informations peuvent souvent être erronées ou dépassées.

Contactez-nous afin d’en avoir le cœur net.

Faites votre demande, gratuitement et sans engagement.

Ou contactez-nous au

021 620 60 00

. Nos conseillers se feront un plaisir de vous renseigner.

 

 



Faire une demande de crédit avec des poursuites. Possible ou pas ?

Vous avez des poursuites et vous voulez faire un crédit pour tout solder ? Ceci est l’un des moyens les plus simples que tout individu endetté cherchera à obtenir pour sortir de ses dettes. Cependant, ce n’est pas la meilleure des solutions car cela risque un surendettement d’autant plus conséquent qui aboutira, finalement, à un cercle vicieux insurmontable. De plus, selon le stade vos poursuites, un octroi de crédit peut ne pas être envisageable. Dans cet article nous vous expliquons les critères que les banques demandent pour qu’un crédit soit octroyé en ayant des poursuites.

 

Comment effectuer une demande de crédit ?

Selon le besoin et la demande d’un tiers, l’emprunteur et le prêteur, soit le client et la banque, ont pour obligation de respecter des différentes étapes menant à la signature du contrat de crédit. Tout d’abord, l’emprunteur doit définir ses besoins et choisir le crédit qu’il favorise en fonction de son budget. Ensuite, celui-ci devra s’acquitter d’un dossier complet prouvant sa solvabilité en indiquant ses revenus et ses charges. A présent, une étude du dossier sera traitée par la banque afin de savoir s’il est possible ou non d’autoriser un crédit. De plus, une vérification approfondie sera effectuée en calculant les taux d’endettement du client si celui-ci a des dettes.

 

Quels sont les différents types de crédit existant en Suisse ?

Il faut d’une part se définir en tant que preneur de crédit d’une entreprise ou d’un particulier et si le crédit est garanti par un gage ou non.  Afin de les différencier, les crédits ont été classés sous quatre entités. La première, les crédits octroyés aux entreprises où l’on différencie les crédits d’exploitation à court terme et ceux à long terme. Ensuite, il y a le plus courant, le crédit destiné aux particuliers offrant la possibilité d’une hypothèque, d’une carte de crédit mise à disposition, un crédit « peer-to-peer » et enfin un crédit privé. Entre autres, le crédit privé se distingue également en faisant l’objet d’un crédit à la consommation, d’un petit crédit, d’une rénovation d’un bien immobilier ou encore un crédit lié à une formation initiale ou continue.

 

Que contrôle la banque lors de votre demande de crédit ?

Afin de pouvoir acquérir un crédit en Suisse, il est impératif pour le demandeur de respecter les critères suivants :

  • L’âge
  • La nationalité et permis C, permis de séjour B, frontalier, carte de légitimation ainsi que le lieu de résidence
  • Des revenus réguliers
  • Ne pas avoir de poursuites ni actes de défaut de biens (sauf si celles-ci ont été totalement payées et radiées)
  • Avoir un historique de remboursement des prêts dans les temps
  • Une situation financière saine prouvant que l’on est stable et surtout solvable
  • Le budget positif restant lors des déductions calculées (loyer, impôt, véhicule, déplacement, repas, enfants, etc.) ainsi que vos revenus et vos engagements en cours s’il y en a (emprunt privé, leasing, cartes de crédit)

 

Puis-je faire un crédit si j’ai des poursuites en cours ?

Si vous avez des poursuites, cela signifie que les différentes factures que vous avez reçues de la part d’un créancier demeures donc impayées, ce qui peut mener à une saisie sur votre salaire et sur éventuellement un acte de défaut de bien. Dans ce cas de figure, il vous sera donc impossible d’obtenir un crédit privé en Suisse. Cependant, une fois celles-ci entièrement closes, il est possible d’effectuer une suppression sur votre registre des poursuites ce qui vous permet d’améliorer vos chances pour un crédit.

Une exception peut être octroyée si une seule et unique poursuite étant de moins de Fr. 5'000.- figure sur votre extrait, il est donc possible de faire une demande de crédit uniquement auprès d’une banque en particulier pour autant que vous soyez financièrement solvable et que vous pouvez rembourser le crédit cédé.  

 

Comment remédier aux poursuites figurant dans mon extrait ?

 

Tout d’abord, il est impératif de commander son extrait auprès de l’office des poursuites de votre lieu de domicile actuel afin de voir s’il y a des inscriptions. Si vous avez déménagé, il est favorable d’également obtenir celui de votre ancienne adresse car il est possible que d’anciennes mentions y figurent également. Si besoin, Solvable se charge également de commander votre extrait directement pour vous.

Lorsqu’une poursuite est mentionnée sur votre extrait, il est obligatoire de rembourser la créance dans sa totalité pour obtenir ensuite une radiation définitive de celle-ci. Cependant, il arrive très souvent que certains créanciers vous demandent de vous acquitter de frais supplémentaires afin de procéder à une radiation comprise entre 0 et 150 francs par poursuites. Si vous ne souhaitez pas vous acquitter de ces montants, vos poursuites seront visibles comme payées sur votre extrait des poursuites, mais ne seront supprimées qu’après 5 ans dès la date à laquelle vous avez terminé le remboursement total de celle-ci.

Si vous ne vous en sortez pas, Solvable peut vous proposer une première analyse gratuite de votre cas sans engagement pour aboutir éventuellement sur un plan d’assainissement de manière à pouvoir regrouper toutes vos dettes et trouver un arrangement avec les différents créanciers en vue de vous soulager financièrement et administrativement parlant.

Ensuite, nous pouvons effectuer une demande afin que celles-ci puissent être supprimées de votre registre. D’autre part, si vous avez déjà effectué les remboursements mais n’arrivez pas à obtenir une suppression des poursuites, nous sommes également là pour vous aider en prenant contact avec les différents créanciers et nettoyer la totalité de vos dettes.

 

Si une de mes cartes inscrites sur la ZEK figure sur mon extrait des poursuites, je peux bénéficier tout de même d’un crédit ou leasing ?

Il faut tout d’abord savoir qu’il n’y a pas de prêt ou demande de crédit possible sans une enquête ZEK effectuée par le prêteur. Pour ce cas de figure, la ZEK – centre d’informations de crédit – inscrit des codes dit de « mauvais payeur », ce qui signifie que si vous avez une inscription sur l’extrait ZEK, des durées seront appliquées pouvant aller de 2 à 30 ans, ceci afin de permettre donc aux institutions financières affiliées de vérifier la solvabilité des clients dans leurs moindres détails. Enfin, si les tests sont bons et que vous respectez tous les critères, votre crédit vous sera donc accepté.

D’autre part, s’il s’avère que l’un de vos crédits figure sur un extrait du registre des poursuites, il sera donc obligatoire d’également rembourser la totalité de la créance et en plus, voir avec la ZEK si le code peut également être modifié sans quoi l’attente risquera d’être longue.

 

Puis-je faire un crédit si mes poursuites sont clôturées ?

Dès lors où les poursuites ont été entièrement remboursée et radiées par les différents créanciers, il n’y a aucune contrainte à demander un crédit sauf si la banque détermine que vous ne faites pas parti des normes de contrôle prédéfinies par celle-ci.

Pour s’en assurer, la banque de données CRIF stock les informations sur chaque débiteur afin de pouvoir vérifier l'identité et la gestion du risque de crédit. Elle établit à cet égard des statuts en fonction de votre "scoring" permettant de mesurer la probabilité d’un incident de paiement grave. Ces inscriptions permettent donc de prévenir les différentes banques de votre niveau de solvabilité empêchent très souvent l’obtention d’un crédit.

 

Nous sommes à votre disposition pour vous aider !

Solvable est là pour vous aider, notre équipe peut vous apporter du soutien ! Experts dans le domaine financier nous pouvons accumuler vos chances d’octroyer un crédit en vous faisant un nettoyage de vos données de solvabilités. Contactez-nous sans attendre au 021/620.60.00 afin de bénéficier de nos prestations.

 

 
 
 
 

Lire la suite

Je n'arrive plus à payer mon crédit, et on me refuse une nouvelle demande. Que faire ?

Le premier réflexe lorsque vous n’arrivez plus à payer les mensualités d’un crédit et de refaire un nouveau crédit pour solder le premier. Malheureusement il est souvent trop tard et les banques vous refusent toute nouvelle démarche de financement. On vous explique pourquoi et quelles sont les solutions qui s’offrent à vous.

 

Quel est l’organisme qui enregistre vos informations sur votre crédit ?

La ZEK. C’est eux qui s’occupent d’acquérir et d’enregistrer toutes les informations concernant le crédit. Cette centrale d’informations de crédit est soumise à la loi sur la protection des données. Chaque personne a donc le droit de connaître ce que contient son extrait. Ces informations sont également et surtout, à disposition des banques dans le but de contrôler votre solvabilité à chaque nouvelle demande de crédit, de leasing ou de carte de crédit.

 

Pourquoi me refuse-t-on un nouveau crédit ?

Tout simplement, car vous avez malheureusement de la peine à rembourser votre crédit actuel (ou encore votre leasing ou votre carte de crédit). Les banques notent dans la ZEK toutes les informations relatives et la manière dont vous remboursez votre crédit. Si vous avez du retard sur le paiement de vos mensualités, cette information sera spécifiée dans votre extrait de manière négative. Selon le code inscrit, une banque peut vous refuser toute nouvelle demande de crédit.

 

Dois-je continuer à faire des demandes jusqu’à ce que je tombe sur une banque qui accepte ma demande de crédit.

Il est fortement déconseillé de faire plusieurs demandes de crédit dans l’espoir qu’une banque finisse par vous accepter. Les refus que vous allez recevoir des différentes banques que vous avez contactées seront eux-aussi, inscrits dans votre extrait ZEK. Les banques finissent par ne même plus analyser votre dossier en voyant que vous avez récemment fait plusieurs demandes et que toutes ont été refusées.

A contrario, un simple refus n’est pas dramatique et ceci ne devrait pas vous bloquer dans vos démarches mais vous avez certainement été refusé pour une bonne raison et c’est important de le savoir afin d’éviter de nouveaux refus à l’avenir.

 

Serait-il possible de changer les mensualités de mon contrat de crédit sans avoir d’inscriptions dans la ZEK ?

Non, car du moment où vous ne payez pas la mensualité minimum mentionnée sur votre contrat, la banque a l’obligation d’en informer la ZEK. Ensuite un code négatif sera inscrit dans votre extrait, ce qui peut engendrer un blocage pour une durée allant de 3 ans à 5 ans à partir du remboursement total du crédit.

 

Comment puis-je savoir si j’ai une inscription dans la ZEK ?

Vous pouvez commander un extrait ZEK sur leur site internet et vous le recevrez à la maison par la poste. Les banques contrôlent votre ZEK mais également d’autres bases de données créancières. Si vous souhaitez être sûr de ne pas être bloqué à cause de votre solvabilité, le seul moyen est d’effectuer une analyse complète de votre nom. Ainsi vous éviterez des refus inutiles qui viendrait salir votre nom à la ZEK.

Laisser des professionnels s’en occuper en faisant votre demande sans plus attendre.

 

Quelle solution s’offre à moi dans cette situation ?

Si une note négative est déjà présente dans vos différents extraits, le crédit n’est plus une option. Un assainissement de dettes est la seule possibilité dans cette situation. Solvable peut vous aider dans ses démarches. Notre expérience et nos contacts réguliers avec les différentes banques suisses, facilite nos négociations. Notre objectif est de trouver une mensualité globale qui vous convienne afin de bloquer toutes procédures de recouvrement ou de poursuites.

Pour plus d’informations, appelez-nous au 0216206000 ou faites votre demande sur notre site.

 

 

 
 
 
 
 

Lire la suite

Qui peut accéder à vos données de solvabilité ?

Si vous avez déjà fait l’objet de rappels, de poursuites (commandement de payer, acte de défaut de bien etc…), une procédure de recouvrement, une faillite ou encore un retard de paiement sur vos carte de crédit, vous avez par conséquent des inscriptions dans vos registres de solvabilité, notamment :

Pour les poursuites : l’office des poursuites et parfois dans l’extrait CRIF

Pour les procédures de recouvrement : CRIF

Pour les retards de paiement liés aux crédits : ZEK

Pour les faillites : Feuille des avis officiels et office des poursuites

 

Lire la suite

Articles les plus récents

Faire une demande de crédit avec des poursuites. Possible ou pas ?

Vous avez des poursuites et vous voulez faire un Lire la suite

Saisie sur salaire, les impôts exclus du minimum vital

Vous avez une saisie sur votre salaire ? Il faut savoir que celui-ci est effectué en foncti ...

Lire la suite

Je n'arrive plus à payer mon crédit, et on me refuse une nouvelle demande. Que faire ?

Le premier réflexe lorsque vous n’arrivez plus à payer les mensualités d’un crédit et de ...

Lire la suite